Comment fonctionne une bougie parfumée


Comprendre le fonctionnement d'une bougie parfumée peut s'avérer être un vrai casse-tête. Et comme chez Atelier Louis nous pensons que pour bien choisir une bougie parfumée, il faut comprendre son fonctionnement. Nous vous donnons une explication simple en deux étapes.

La partie observation

Commencer par allumer votre bougie à l'aide d'une allumette, puis regarder ce qu'il se passe au niveau de la mèche. Vous observez de la cire qui fond sous la chaleur d'une flamme. 

Avec cette expérience toute simple nous comprenons que pour avoir une combustion, il faut 3 éléments:

- Une source d'énergie (La flamme de l'allumette)
- Un combustible (la cire)
- Un comburant (L'air)

La partie technique 

Le fonctionnement global est le suivant. La cire fondue remonte par capillarité dans la mèche en coton, arrive au pied de la flamme pour être vaporisé puis consumée grâce à la réaction avec l'air ambiant.

La cire est le combustible, là mèche est le moyen d'acheminer le combustible à la source d'énergie, la flamme. L'air et le comburant.

Voyons maintenant plus en détail ce qu'il se passe au niveau de la flamme de notre bougie.

Sous l'action de la chaleur, la cire de colza qui est monté par capillarité à travers la mèche va se vaporiser. Le gaz créé par cette vaporisation va remonter dans la flamme par convection. L'air chaud monte prenant alors la place de l'air froid qui descend pour créer comme un petit courant d'air, qui donne cette forme à la flamme. C'est cette réaction entre la vapeur provenant de la cire et l'oxygène de l'air ambiant qui permet d'entretenir la combustion, démarrée par l'allumette.

La qualité de la combustion, dépend du dosage entre l'air et l'apport en cire. S'il y a trop d'air ou pas assez d'apport en cire, la flamme s'éteindra, et s'il y a trop d'apport de cire ou pas assez d'air, la cire incomplètement brûlée se transformera en suie.

Pensez à couper votre mèche entre 8 et 10 mm, avant chaque allumage, pour une combustion optimale.